Accueil Non classé A viz Kerzu – Etape 2 : démolition

A viz Kerzu – Etape 2 : démolition

0
0
52

Avant de remplir il faut faire le vide dirait un nutritionniste, là c’est pareil

La maison va être vidée de ses cloisonnements existants. A l’étage comme nous l’avions vu, les zones de « grenier » (comme noté sur les plans d’époque) vont permettre de récupérer une sacré place, virer les plafonds rendre de l’espace par le haut et peut-être remettre en valeur les poutres de charpente si le nouveau découpage des cloisons le permet.

Au rez de chaussée, un grand salon sera plus agréable que les deux chambres actuelles. Finalement la maison actuelle donne un peu l’impression d’avoir de si petites pièces, chacune un peu enfermée…

En entendant que l’on entame les démolitions, j’ai vu tout le monde se mettre à avoir un grand sourire et dire « ah, la partie la plus facile », suivi d’un « ça ira vite », et là je me demande si on vit sur la même planète. La démolition c’est assez simple (une fois qu’on a fait un premier trou pour « amorcer » mur, car tant qu’il est entier ça résiste assez bien), mais c’est finalement long car il faut imaginer toutes ces cloisons, étalées par terre, avec une hauteur de peut-être la moitié de plus que l’épaisseur initiale de la cloison (les gravats ne jouent pas aussi bien à tetris que la brique d’origine).

Au début on essaye de protéger le sol et puis on renonce. Les gravats vont à l’autre bout de la pièce, n’abiment que peu le parquet qui sera recouvert, un bon point.

Le plus long c’est de charger des sacs à gravats (mini-bag), de les charger à la voiture (8 sacs quand même), et rendre visite à la déchetterie… il faudra compter 10 aller retours environs, j’ai la chance d’être à 5 minutes et d’avoir un coffre très profond.

20191220_20200720191222_161217

Bientôt une parenthèse s’ouvre, j’ai programmé demandé la livraison de l’isolant. Première erreur, j’ai tout commandé d’un coup, cela remplit un camion poids lourd ENTIER, rempli à ras bord, qui incapable de rentrer sur mon chemin après une semaine d’intempérie, devra décharger toutes les palettes en bord de route… il me faudra 3 jours de transport à l’huile de coude (beaucoup d’huile de coude) et la conception d’un charriot maison pour se faciliter le travail et tout rentrer :

La cave en est remplie, la véranda en est remplie, le salon en est presque rempli.

La prochaine fois, je découperai les livraisons par phase de chantier…

20191217_220430

20191217_220634

20191217_220322

Reprise des démolitions, j’attaque le faux-plafond, il faut éclater le platre et les lattis de bois. Opération tout aussi longue, même s’il y a moins de masse de matériaux, il faut davantage lever les bras, fermer à moitié les yeux et travailler en apnée quand on arrive aux bords, les murs pignons sont gorgés de poussière fine…

20191222_161212

… et tel l’explorateur, je ressent un profond soulagement en arrivant à destination « plafond ! plafond ! » s’éveille l’observateur à la vigie !

20200108_193451

Nous sommes déjà en janvier, je suis en retard sur le planning, mais les fêtes étaient agréables alors…

merci à la famille qui m’a donné un coup de main ce jour là :-)

Charger d'autres articles liés
Charger d'autres écrits par renorosno
Charger d'autres écrits dans Non classé

Laisser un commentaire

Consulter aussi

A viz Du (Novembre) – Etape 1 : Réhabilitation provisoire

Ca y est, après 8 mois d’attente j’ai cette attesttation officielle ! Le Châte…